La belle et la bête [Eloisa James].

Sans titre 5

À cause d’une malencontreuse méprise, la ravissante Linnet Thrynne est déshonorée. Sa tante trouve alors une solution : Linnet épousera Piers Yelverton, futur duc dont personne ne veut. Et pour cause : victime d’un accident qui l’a laissé boiteux et impuissant, il terrorise son entourage de ses fureurs dévastatrices. Puisqu’il n’a aucun espoir d’engendrer un héritier, il acceptera de donner son nom à une femme qui, pense-t-il, porte la vie. Ce sera l’union de la Belle et de la Bête. Sauf que Linnet est aussi pure que la blanche colombe et que son irascible fiancé est loin d’être un monstre…

« Si je devais épouser quelqu’un, Linnet, ce serait toi. »

mon-avis1

                                      ✶✶✶✶☆

J’avais déjà beaucoup aimé le premier tome Au douzième coup de minuit de cette saga mais j’avoue avoir préféré cette intrigue. Retrouver la plume très efficace et imagée d’Eloisa James m’a beaucoup plu d’autant qu’elle nous lance directement dans son aventure avec des personnages très charismatiques que ce soit son héroïne qui n’ a pas froid aux yeux ou son « alter ego » terriblement cynique..

Linnet, comme rarement à cette époque mais plus couramment dans les romances historiques, est une jeune fille belle , intelligente et pleine de ressources. Le cynisme de Piers a toute épreuve et son manque d’intérêt pour le politiquement correct est un bonheur à lire.  D’ailleurs il est médecin, doit utiliser une canne pour se déplacer à cause d’une jambe qui le fait souffrir le martyr, il a un sale caractère et n’a aucun intérêt pour ses patients qui ne soit pas d’ordre médical. Ça ne vous rappelle personne ? Et oui son personnage a bel et bien été inspiré par le Docteur House.

J’ai particulièrement adoré nos deux héros et leurs échanges bien sentis. A côté de ça, les personnages secondaires ne sont quant à eux pas en reste et sont tous un vrai régal. J’ai particulièrement apprécié Prufrock,le majordome de Piers qui ne manque pas de lui tenir tête, et Eliza, la femme de chambre de Linnet qui offre un soutien sans faille à sa maîtresse.  Le Duc et l’ex Duchesse m’ont également fait sourire plus d’une fois.

Pour conclure, un second tome qui remporte mon enthousiasme haut la main. Une romance a souhait mais aussi un moment dramatique qui nous fait palpiter le cœur.. Je crois que c’est à ce moment là que j’ai complètement craqué pour Piers. Une réécriture que je recommande sans hésiter !

5 commentaires sur “La belle et la bête [Eloisa James].

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :