Une si vilaine duchesse [Eloisa James].

Sans titre 8.jpg

Après une demande romantique, Theodora Saxby, une duchesse laide que personne ne voulait épouser jusque là, se laisse convaincre par son ami d’enfance James Ryburn. Mais le mariage vole rapidement en éclat quand Theodora s’aperçoit que la seule chose qui intéresse James est sa dot.

« J’ai tellement envie de toi que j’en deviens fou. Je n’ai jamais vraiment désiré d’autres femmes que toi. Mes maitresses n’étaient que le signe de ma détresse. J’étais mort pour toi, mort pour le monde, et mort à moi-même. »

mon-avis1

                                            ✶✶☆☆☆

Après Au Douzième coup de minuit, après La Belle et la Bête, après La princesse au petit pois,il est temps de découvrir le quatrième tome de cette série basé sur le conte du Vilain Petit Canard.

Malgré la lecture du résumé, j’avoue que cette histoire m’a surprise. Je ne m’attendais pas à ce schéma et encore moins à ces deux personnalités chez nos héros. Nos deux héros sont très attachants, bourrés d’humour et assez bien dans leurs baskets. On ne peut d’ailleurs qu’admirer la force de caractère de Théo face aux moqueries dont elle est l’objet car le fait de ne pas correspondre aux standards de la beauté définis par la société peut rendre les gens vraiment cruels. 

Le livre se déroule en deux parties. La première s’arrêtant quand Théo met James à la porte.

La première partie se savoure. Elle est drôle, douce, pétillante,.. Les dialogues entre nos deux héros sont croustillants. Les émotions des personnages y sont parfaitement décrites. Leur couple nous laisse rêver.

Dans la seconde partie, j’ai l’impression que tout s’y passe trop vite. On voit comment James et Théo ont évolué, pourquoi en sept ans ils sont devenus ce qu’ils sont actuellement. Nos héros ont beaucoup changé durant les sept dernières années, les blessures passées ont forgé leur caractère et les ont endurci. Les retrouvailles sont rapides et un peu trop simples à mon goût.

Pour conclure, c’est toujours un plaisir de lire ces contes revisités par la plume d’Eloisa James. Ce tome ci est un peu différent des précédents puisque nos protagonistes se connaissaient depuis l’enfance et étaient meilleurs amis avant de se marier. J’avoue que la séparation des héros pendant si longtemps m’a un peu déçu et que leur retrouvailles ont été trop rapides.

2 commentaires sur “Une si vilaine duchesse [Eloisa James].

Ajouter un commentaire

    1. J’ai tellement aimé la réécriture de La belle et la bête que je suis forcément déçu par les autres lol Je vais m’attaquer à Raiponce ! 😉

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :