divergent.jpg

Sous le choc, Tris et Quatre doivent fuir et franchir le mur encerclant Chicago. Pour la première fois, ils quittent la seule ville et famille qu’ils aient connues. Mais au delà du mur se trouve un monde hostile qu’ils vont devoir affronter. Tris et Quatre doivent rapidement déterminer en qui ils peuvent avoir confiance alors qu’une bataille menaçant l’humanité toute entière est sur le point d’éclater.

Divergente c’est un peu mon plaisir coupable. Ayant adoré le premier opus, j’avais dévoré par la suite les romans 2 & 3 et tellement je les ai aimé, je les ai lu en très peu de temps. Concernant ce troisième opus donc, déjà je pense qu’un seul film de 2h30 aurait pu suffire pour bien clôturer cette saga mais en plus de ça le réalisateur Robert Schwentke a décidé de s’éloigner complètement du roman ce qui m’a complètement déçu et pas convaincu. Néanmoins les acteurs sont toujours bons, la réalisation poussée, ainsi qu’un fil rouge intéressant. Il y a de nombreux rebondissements et révélations. Des choix vont devoir être faits, la vérité est proche et les dangers de plus en plus présents. La dictature de Evelyn, la rébellion des Loyalistes et la découverte du Bureau et de leur chef David vont donner du fil à retordre à Tris et Quatre ! Un bon divertissement et même si j’ai été grandement déçu par cet opus, j’ai quand même hâte d’aller voir le dernier opus !

Ma note : 13/20

Publicités