La 5eme vague

Tome 1 : La 5e Vague

1ère Vague : Extinction des feux
2e Vague : Déferlante
3e Vague : Pandémie
4e Vague : Silence

La 5e Vague arrive… Ils connaissent notre manière de penser. Ils savent comment nous exterminer. Ils nous ont enlevé toute raison de vivre. Ils viennent maintenant nous arracher ce pour quoi nous sommes prêts à mourir. À l’aube de la 5e Vague, sur une bretelle d’autoroute désertée, Cassie tente de leur échapper. Eux, ces êtres qui ressemblent trait pour trait aux humains et qui écument la campagne, exécutant quiconque a le malheur de croiser leur chemin. Pour Cassie, rester en vie signifie rester seule. Elle se raccroche à cette règle jusqu’à ce qu’elle rencontre Evan Walker. Mystérieux et envoûtant, ce garçon pourrait bien être son seul espoir de sauver son petit frère, voire elle-même. Du moins, si Evan est bien celui qu’il prétend. Mais la jeune fille doit d’abord faire des choix : entre confiance et paranoïa, entre courage et désespoir, entre la vie et la mort. Va-t-elle baisser les bras et accepter son triste sort, ou relever la tête et affronter son destin ? Car ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort.

Tome 2 : La mer infinie

Comment débarrasser la Terre de ses sept milliards d’habitants ? Retirez aux hommes leur humanité. Cassie Sullivan et ses compagnons ont survécu aux quatre premières vagues destructrices lancées par les Autres. Maintenant que l’espèce humaine a été presque entièrement exterminée et que la 5e Vague déferle sur la planète, le groupe se trouve face à un choix : se préparer à affronter l’hiver en espérant le retour rapide d’Evan Walker, ou se mettre en quête d’éventuels survivants avant que l’ennemi ne referme sur eux son impitoyable piège. Personne ne peut prédire à quels abîmes de cruauté les Autres sont prêts à s’abaisser, ni à quelles hauteurs l’humanité saura se hisser. La bataille finale ne fait que commencer.

Tome 3 : La dernière étoile

À l’aube de la 5e vague… Ils sont parmi nous. Ils sont dans leur vaisseau. Ils sont nulle part. Ils veulent la Terre. Ils veulent qu’elle nous revienne. Ils sont venus nous exterminer. Ils sont venus nous sauver. Cassie a été trahie. Ringer aussi. Et Zombie. Et Nugget. Et les 7,5 milliards d’humains qui peuplaient notre planète. Trahis d’abord par les Autres, et maintenant par eux-mêmes. En ces derniers jours, les rares survivants sur Terre se retrouvent confrontés au dilemme ultime : sauver leur peau ou sauver ce qui les rend humains.


La 5e vague 5.gif

✶✶✶✶☆

Pour continuer à vivre, tu dois trouver ce pour quoi tu es prêt à mourir.

J’ai commencé cette histoire avec quelques appréhensions, j’avais peur d’avoir du mal à rentrer dedans et de mettre 3 plombes à le finir.. Des appréhensions bien vite balayées, puisque je j’ai lu la trilogie en un temps record. J’ai tout simplement dévoré et adoré le premier tome, j’ai été vraiment déçu par le second et j’ai bien aimé le troisième.  Les romans sont structurés de manière à suivre plusieurs personnages, nous sommes face à une multiple narration et j’ai bien aimé en apprendre plus sur tout le monde. Nous avons donc plusieurs personnages principaux, tous reliés d’une façon ou d’une autre. Attention spoilers !

la 5e vague 2.gif

Pas d’espoir sans foi, pas de foi sans espoir, pas d’amour sans confiance, pas de confiance sans amour. Retirez un seul de ces éléments et tout le grand château de cartes de l’humanité s’écroule.

Les personnages 

On commence l’histoire en découvrant la jeune Cassie, 16 ans,  persuadée d’être la dernière humaine encore en vie. Ses parents sont décédés tout comme 95% des gens sur terre. Du coup elle se retrouve toute seule et la solitude va la rendre de plus en plus paranoïaque. Elle est intelligente, se défend comme elle peut et ne souhaite qu’une chose, retrouver son petit frère Sammy qu’elle a promis de rejoindre, où qu’il se trouve. Cassie est dans une situation très compliquée puisque les aliens prennent l’apparence des humains, elle ne peut donc faire confiance à personne. Cependant elle a un un caractère bien trempé, pas niaise pour un sous, ultra forte et qui ne se laisse pas abattre. C’est typiquement le genre d’héroïne Bad Ass que j’adore. En plus de rester en vie, elle doit se battre contre des sentiments complexes et contradictoires : la haine, la colère, l’espoir, l’amour,.. Elle a du faire des choix très compliqués et cela l’a rendue plus forte sur certains points mais également extrêmement fragile sur d’autres. Malgré, un monde apocalyptique, Cassie reste une adolescente , avec des préoccupations normales. Ses remarques apportent une touche fraîche et de normalité à cet univers dangereux et effrayant. Elle détient le vrai courage,  celui d’une jeune fille qui n’a rien d’invincible et qui assume ses faiblesses et ses sentiments. Cassie est définitivement une des mes héroïnes préférées.  

On a également le point de vue de Ben (alias Zombie), qui n’est autre que le « grand amour » de Cassie, ou plutôt le mec sur qui elle fantasme depuis des années (bien que lui n’ai aucune idée de son existence). Recueilli et formé par l’armée, il tente d’oublier sa vie passée, sa lâcheté et il essaye de se racheter. Il est d’abord persuadé d’avoir perdu toute humanité, on le sent abandonner, ne cherchant plus à se battre mais on va très vite se rendre compte qu’il est beaucoup plus fort que ce qu’il ne laisse paraître.

Il y a ensuite Evan Walker qui m’a tout simplement fait craquer dès le début. Il est adorable, attentif, gentil,.. Mais très vite, on va comprendre que l’histoire de ce dernier est extrêmement complexe et qu’il nous réserve bien des surprises. Evan m’a souvent brisé le cœur (dans le bon sens), même si j’ai eu peur qu’il ne soit finalement pas celui que je croyais. Il est le parfait exemple que l’amour ne se contrôle pas. Mon second personnage préféré de la trilogie, après Cassie.

Sammy, le petit frère de Cassie, m’a fait fondre par ses questions si adorables et par sa détermination à croire en ce qu’il aime. Une chose est sûre, vous allez tomber sous le charme de ce petit bout, qui du haut de ses 5 ans, est déjà extrêmement intelligent et combatif. Cependant, conditionné en enfant soldat, il va grandir trop vite et il m’a quand même donné froid dans le dos quand il a tiré sur Grace. Et il y a Nounours, l’ours en peluche qui sait si bien donner du courage et remonter le moral

Et puis il y a Ringer qui va gagner en profondeur de plus en plus et on va en apprendre de plus en plus sur son passé et sur son père. Elle veut passer pour une dure à cuire, mais au final elle est comme les autres. Elle a eu une enfance et une adolescence  difficile et s’est donc forgée une carapace pour se protéger. Mais elle n’agit pas pour autant comme un robot et si elle peut sembler insensible, c’est loin d’être vrai. Elle est très intelligente, ce qui sera très utile au groupe. Cependant j’ai  vraiment eu du mal à la comprendre et j’ai été déçu qu’elle prenne autant de place dans l’histoire. Elle qui reproche à Cassie d’aimer un Autre, alors qu’elle va finir par apprécier un mauvais garçon. Ringer est le personnage que j’ai moins apprécié dans cette trilogie, mis à part les méchants.

L’histoire

Parce que l’amour est l’arme la plus dangereuse au monde. Il est plus instable que l’uranium.

J’avoue avoir été un peu dérouté par le premier changement de point de vue narratif. Je ne m’y attendais pas et comme ce n’est pas annoncé, j’ai vraiment été surprise. Mais une fois cela passé, j’ai dévoré le premier tomeJe me suis totalement laissée séduire par l’écriture de Rick Yancey, qui arrive à nous emporter dans cet univers peuplé d’extraterrestres où les derniers humains tentent de survivre tant bien que mal. Pas une seule seconde je ne me suis ennuyée. A chaque page tournéeun nouveau rebondissement, une nouvelle révélation,  une nouvelle question. L’auteur nous balade de droite à gauche, il joue avec nous et nous retourne le cerveau bien comme il faut. On a des doutes sur tout et tout le monde et on n’est pas toujours sûr de bien comprendre ce qui se passe. Il y a beaucoup de suspense et d’incertitudes.

Dans La mer infinieil ne se passe pas grand chose comparé au premier tome. Rick Yancey a fait le choix de plus axer ce tome sur la psychologie des personnages et sur une remise en question profonde de ces derniers sur le monde dans lequel ils vivent. D’ailleurs, j’ai été déçue que les passages concernant Cassie soient si peu fréquents et si courts. Donc, contrairement au tome précédent où nous suivions principalement Cassie, ce tome fait la part belle à Ringer. Nous y apprenons aussi le passé de PoundcakeOn découvre une nouvelle arme bien cruelle des Autres et bien évidemment beaucoup de révélations inattendues. J’ai quand même été assez déçu mais c’est peut être parce que j’ai moins accroché avec Ringer qu’avec Cassie et Ben. Du coup j’aurai préféré que les points de vues des personnages soient un peu plus équilibré.

Dans La dernière étoile, l’histoire se passe principalement sur quatre jours, les quatre jours avant la 5e vague. On retrouve notre petite bande composée de Cassie, Evan, Ben, Sam et Ringer. Chacun a vécu des événements traumatisants, chacun tente de survivre et de faire confiance aux peu de survivants qu’il reste mais comment faire confiance lorsque les Autres se cachent partout et sont tout le monde ? L’humanité, la confiance et l’amour sont les seuls remèdes contre l’horreur, la peur et les atrocités. Cette prise de conscience, est amenée doucement mais sûrement. Comme j’ai beaucoup de mal à apprécier Ringer, je dois avouer que l’importance qui lui a été accordée une fois encore m’a intimement dérangé. Et puis j’ai l’impression que toutes les réponses à mes questions n’ont pas été apporté.  Je regrette également la faible présence d’Evan Walker dans ce tome, j’aurais aimé en savoir davantage sur lui. J’aurai aussi préféré que d’autres personnages restent et que d’autres s’en aillent. Je n’aurais pas choisi les mêmes personnages que Rick Yancey pour l’épilogueLa fin m’a tout simplement laissé bouche bée. Je dois vous avouer que j’ai pleuré la perte de mon personnage coup de coeur mais vraiment je ne m’attendais pas à verser des larmes. Bref je n’ai pas été d’accord avec toutes les décisions prises par l’auteur mais bon je ne suis pas écrivain c’est juste que mon petit cœur est brisé.

L’amour est présent comme un fil d’Ariane tout au long de l’histoire. L’amour d’une sœur pour son jeune frère, l’amour d’un frère pour le souvenir d’une sœur, l’amour d’un homme pour une femme qu’il ne connait pas, l’amour d’une jeune fille pour un garçon qu’elle n’a jamais osé accoster,.. Rick Yancey ne nous décrit pas un monde idéal où tout le monde s’entraide, il nous montre la réalité : ne faire confiance à personne pour espérer survivre.

la 5e vague 9.gif

Je suis eux tous. Evan, Ben, Marika, Megan et Sam. Je suis Dumbo, Poundcake et Teacup. Je suis tous ceux que tu as vidés, que tu as corrompus, que tu as désintégrés, les milliers d’êtres que tu croyais avoir tués, mais qui vivent en moi. Et je suis encore plus que cela. Je suis aussi tous ceux dont ils se souviennent, ceux qu’ils ont aimé, qu’ils ont connus, et tous ceux dont ils n’ont fait qu’entendre parler. Combien d’êtres sont contenus en moi ? Comptez les étoiles. Continuez, et comptez les grains de sable. C’est moi. Je suis l’humanité.

 En bref

La trilogie la 5e Vague c’est un savant mélange de personnages hyper intéressants, d’une intrigue extrêmement bien ficelé et de beaucoup d’actions. J’ai aimé suivre plusieurs protagonistes. J’ai été frappé par leur courage, leur force et leur résistance mais aussi par l’humanité dont ils font preuve. L’intrigue nous réserve d’assez grosses surprises, les personnages évoluent tous d’une manière assez surprenante et le final est pour le moins intense. J’envisage quand même de frapper à la porte de ce Monsieur Rick Yancey pour lui réclamer une fin alternative.  Evan et Cassie  ont été mes chouchous depuis le début et Ringer, celle que j’ai le moins aimé. Rick Yancey est quand même diabolique, autant avec ses personnages qu’avec nous. Durant toute la saga, il nous aura bien mené par le bout du nez. Si vous souhaitez être entraîné dans une aventure inhabituelle et pleine de rebondissements,  La 5e Vague est faite pour vous mais accrochez bien vos ceintures avant de vous lancer.

Publicités