Persepolis.jpg

Cette BD autobiographique retrace l’histoire de l’auteur depuis son enfance passée à Téhéran, son exil forcé par l’arrivée au pouvoir des Ayatollahs, ses études en Autriche puis son retour dans sa ville natale. Mille anecdotes parsèment le récit, amusantes, émouvantes ou tragiques, de ses premiers rêves (devenir prophète !) à ses déboires amoureux, en passant par ses accès de révolte récurrentes vis-à-vis d’un monde souvent hostile.


Persepolis 3.gif

                                                              ✶✶✶☆☆

J’ai lu cette BD autobiographique dans le cadre de mon Reading Challenge 2016 et vraiment je ne le regrette pas. Cette lecture n’est pas un coup de cœur mais elle va me marquer pendant un bon moment. 

Marjane Satrapi est née en 1969 en Iran, et dans Persepolis, elle nous raconte son histoire et la façon dont elle a vécu l’Histoire de son pays, de ses 6 ans à ses 25 ans. Elle nous raconte la façon dont on l’a éduqué et sa soif de liberté qu’elle a parfois du étouffer à cause des régimes oppressants au pouvoir. Marji nous parle des bouleversements historiques et politiques qui ont marqué le pays. C’est toute une société qui change, qui se réorganise et pas seulement de façon positive : les femmes sont persécutées, les intellectuels ont moins de liberté d’expression, beaucoup de choses deviennent interdites. Et à travers ses yeux d’enfant puis de jeune fille, Marjane Satrapi retrace tout cela en plus de sa vie avec sa famille, ses proches.

Beaucoup de questions se posent.. Comment se sentir femme dans un pays où la femme a une image bien négative aux yeux de la loi ? Comment s’affirmer dans une société où il y a beaucoup d’interdits ? Et c’est d’abord pour ça que Marjane quittera temporairement l’Iran pour l’Europe où elle découvrira liberté, sexe, drogue même si pour cela, elle doit renoncer en partie à sa qualité d’iranienne. Elle ne voulait que s’enfuir pour mieux s’exprimer, pour prouver que son pays n’a pas toujours été aussi répressif, et que ça pourrait changer un jour… On va la voir grandir au fil des pages, l’enfant va devenir adulte et va avoir ses premières peines de cœur, les amitiés qui se nouent et se dénouent, les premiers combats personnels,.. Iranienne ou non, l’adolescence reste un passage mouvementé traité ici avec beaucoup d’humour. 

Il est difficile de ne pas être touché par cet album qui parvient à décrire une période sombre de l’Iran tout en sincérité. Le choix du support BD pour ce récit autobiographique est un défi que Satrapi relève avec brio ! D’ailleurs les dessins sont simples mais d’une simplicité efficace. La ressemblance entre les personnages est assez troublante parfois et rend le personnage de Marjane d’autant plus unique et remarquable. 

En bref, Persepolis est une grande fresque à la fois dramatique et humoristique. Drôlerie, gravité et légèreté sont au rendez-vous. Il faut savoir que Marjane Satrapi est venue en France pour gagner sa liberté. Une liberté qui n’a pas été totalement gratuite, en effet aujourd’hui elle est séparée de sa famille qui est restée en Iran. Une oeuvre forte et profonde magnifiquement illustrée, n’hésitez plus, vous ne le regretterez pas.

persepolis-2

Publicités