les disparus du clairdelune.jpg

Fraîchement promue vice-conteuse, Ophélie découvre à ses dépens les haines et les complots qui couvent sous les plafonds dorés de la Citacielle. Dans cette situation toujours plus périlleuse, peut-elle seulement compter sur Thorn, son énigmatique fiancé ? Et que signifient les mystérieuses disparitions de personnalités influentes à la cour ? Ophélie se retrouve impliquée malgré elle dans une enquête qui l’entraînera au-delà des illusions du Pôle, au cœur d’une redoutable vérité.


                              ✶✶✶✶☆

Après avoir lu Les fiancés de l’hiver, j’ai foncé directement me chercher cette suite que je ne trouvais nulle part.. J’ai bien du attendre 3 semaines avant de pouvoir y mettre la main dessus et l’attente était insoutenable. Autant vous dire que j’ai fini cette suite très rapidement et que j’ai autant kiffé si ce n’est plus.

On retrouve donc Ophélie là où on l’avait laissée dans le premier tome. Elle s’apprête à être officiellement présentée à la Cour et à Farouk, l’esprit de famille qui règne sur la Citadelle. Cette fois-ci, Christelle Dabos nous plonge dans une enquête dont Ophélie fait figure d’inspectrice, aidée de ses acolytes, Thorn, la tante Rosalie, Renard, Gaëlle et les autres. Tout tourne autour de la disparition de plusieurs personnages qu’il s’agit de retrouver. Il faut aussi trouver la cause de leur disparition. A tout ça vient se mêler l’histoire du Livre de Farouk, sur lequel on en apprend davantage. Le Pôle est un endroit loin d’être reposant. A la cour tout va très vite et c’est entre manigances, disparitions et coups bas que la jeune fille va devoir continuer à évoluer.

Ophélie ne termina pas sa phrase. Thorn avait refermé ses bras sur elle avec une force qui lui coupa le souffle. Elle ouvrit grand les yeux sur cette obscurité qui produisait des battements précipités. Elle ne comprenait pas Thorn aurait dû l’accabler de reproches, la secouer furieusement. Pourquoi la serrait-il contre lui?

J’aime toujours autant Ophélie, un personnage principal singulier qui est unique en son genre. Elle et moi on se ressemble vraiment en de nombreux points. Ici elle s’affirme de plus en plus et décide de son destin, ainsi que de son avenir.Elle est plus sûre d’elle, plus confiante, toujours aussi attachante mais elle conserve aussi cette part de maladresse qui la rend si captivante. De plus ce tome 2 fait la part belle à ses pouvoirs, un élément qui n’était pas suffisamment exploité dans le premier à mon sens. Thorn, quand à lui, est toujours ronchon, distant et orgueilleux mais il va se dévoiler et il nous montre enfin les sentiments que cache sa carapace. Sous une apparence froide, c’est vraiment un grand sensible. D’ailleurs il va se montrer de plus en plus naturel envers Ophélie et j’ai adoré voir la tournure que prend leur relation. J’ai kiffé tous les passages les concernant. On sent une certaine affection, un rapprochement. Ils sont fascinants à suivre et à voir évoluer.

C’est aussi avec joie que j’ai retrouvé Archibald parce que oui je l’aime bien. C’est un personnage qui apporte une bonne dose d’humour, mais on fait connaissance aussi avec sa part plus sombre et plus complexe. On découvre beaucoup plus Farouk, l’esprit de famille du Pôle qui est complexe et difficile à cerner, on ne sait jamais sur quel pied danser avec lui. C’est un personnage que je trouve très intéressant et déroutant. J’ai été également ravi de voir davantage la famille d’Ophélie. La tante Rosalie et Bérénice sont également toujours présentes, elles sont plus approfondies et se révèlent très touchantes à de nombreuses reprises.

Vous m’avez voulu honnête avec vous. Vous apprendrez donc que vous n’êtes pas pour moi qu’une paire de mains. Et je me contrefiche que les gens me trouvent douteux, du moment que je ne le suis pas à vos yeux. Vous me la rendrez lorsque j’aurai tenu toutes mes promesses, maugréa-t-il en tendant sa montre à Ophélie sans remarquer son expression ahurie. Et si vous doutez encore de moi à l’avenir, lisez-la.

La plume de Christelle Dabos est merveilleuse. Son univers est hyper soigné, c’est un véritable travail de fourmi pour produire une dentelle fine et extraordinaire. Les descriptions nous immergent totalement, les dialogues sont bien ficelés, les révélations sont toujours de grande envergure, ce qui engendre d’autres questions, mais surtout une grande impatience de découvrir le grand final, le fin mot de toute cette fresque palpitante à suivre. Sinon, le plus important, je tiens à le dire, je suis définitivement #TeamThorn ! D’ailleurs, je me demande vraiment ce que cache sa montre.. C’est obligé qu’il y ai un secret là-dessous tellement il est constamment en train de la regarder. Donc si vous avez des théories, je suis preneuse. 

En brefChristelle Dabos a une plume et un univers tellement riche que l’on se laisse porter sans se poser de question. Un tome pleins de rebondissements, d’intrigues et de questions. La fin est véritablement intrigante, haletante, et je suis vraiment impatiente de la sortie du troisième livre mais j’ai un peu peur qu’Ophélie et Thorn se rencontrent beaucoup moins souvent.. Même si j’espère le contraire !

Publicités