le-quidditch-a-travers-les-ages

S’il vous est jamais arrivé de vous demander quelle est l’origine du Vif d’or, comment les Cognards sont apparus ou pourquoi les Wigtown Wanderers portent l’image d’un couteau de boucher sur leur robe, vous devez lire Le Quidditch à travers les âges. Cette édition limitée est la reproduction exacte du volume conservé à la bibliothèque de Poudlard où il est consulté presque chaque jour par les fanatiques de Quidditch.


                                            ✶✶✶☆☆

Ce petit livre est le dernier de la boutique de Poudlard qu’il me restait à lire dans le cadre de mon challenge Harry Potter. Il s’agit d’une extension à la série intéressante et qui se lit très vite. 

J.K Rowling devient Kennilworthy Whisp, un expert renommé en matière de Quidditch. Ce livre est divisé en chapitres et nous parle, en gros, de l’évolution du balai volant, des anciens jeux sur balai avant le Quidditch, les précautions pour ces jeux, l’apparition du Vif d’Or qui est une pièce importante pour le Quidditch (son origine m’a d’ailleurs beaucoup fait rire), l’évolution du Quidditch avec les balles, le terrain, les joueurs, les règles du jeu, les arbitres, les équipes d’Irlande et de Grande Bretagne, le Quidditch à travers le monde,.. On y retrouve également une préface de Dumbledore, un mot de la bibliothécaire nous disant de prendre soin du livre, ainsi que des petites critiques du livre de plusieurs personnages du monde des sorciers, tel que Gilderoy Lockart ou encore Rita Skeeter de La Gazette du sorcier. Le livre est également ponctué de petits dessins pour illustrer. 

Mais je crois que ce que j’ai le plus aimé c’est la petite fiche que l’on trouve dans chaque livre emprunté à une bibliothèque d’école avec le Nom/Prénom et A rendre le. Où l’on apprend que Ron Weasley a rendu ce livre en retard, qu’Hermione l’a emprunté deux fois, que Drago Malefoy l’a aussi emprunté et qu’il a plutôt une jolie écriture, ainsi que d’autres noms d’élèves. Où l’on découvre un avertissement de la très douce et sensible madame Pince, la bibliothécaire, que je ne résiste pas à vous recopier : « Quiconque aurait l’imprudence de déchirer, lacérer, tordre, plier, abîmer, dégrader, souiller, tacher, jeter, laisser tomber ou détériorer ce livre de quelque manière que ce soit, de le maltraiter ou de lui manifester le moindre manque de respect, devra en subir des conséquences que je m’efforcerai de rendre aussi douloureuses que possible. »

Le livre est écrit de façon réaliste, dans les moindres détails. On trouve ici véritablement tout ce qu’un fan de Quidditch, de magie ou de l’univers de J.K. Rowling a besoin ! Un livre qui se lit très vite, et qui est un bon prolongement de l’univers merveilleux qu’est Harry Potter.

Harry Potter.gif

Publicités