50 nuances de grey.JPG

Tome 1 : Cinquante nuances de Grey

Lorsqu’Anastasia Steele, étudiante en littérature, interviewe le richissime jeune chef d’entreprise Christian Grey, elle le trouve très séduisant mais profondément intimidant. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l’oublier. Jusqu’à ce qu’il débarque dans le magasin où elle travaille et l’invite à un rendez-vous en tête-à-tête. Naïve et innocente, Ana ne se reconnait pas dans son désir pour cet homme. Quand il la prévient de garder ses distances, cela ne fait que raviver son trouble. Mais Grey est tourmenté par des démons intérieurs, et consumé par le besoin de tout contrôler. Lorsqu’ils entament une liaison passionnée, Ana découvre ses propres désirs, ainsi que les secrets obscurs que Grey tient à dissimuler aux regards indiscrets…

Tome 2 : Cinquante nuances plus sombres

Dépassée par les sombres secrets de Christian Grey, Ana Steele a mis un terme à leur relation pour se consacrer à sa carrière d éditrice. Mais son désir pour Grey occupe toujours toutes ses pensées et lorsqu’il lui propose un nouvel accord, elle ne peut y résister. Peu à peu, elle en apprend davantage sur le douloureux passé de son ténébreux M. Cinquante Nuances, toujours aussi passionné. Tandis que Christian lutte contre ses démons intérieurs, Ana doit prendre la décision la plus importante de sa vie.

Tome 3 : Cinquante nuances plus claires

A présent réunis, Ana et Christian ont tout pour être heureux : l’amour, la fortune, et un avenir plein de promesses. Ana apprend à vivre dans le monde fastueux de son M. Cinquante Nuances sans perdre son intégrité ni son indépendance tandis que Grey s’efforce de se défaire de son obsession du contrôle et d’oublier son terrible passé. Mais bientôt, alors que tout semblait leur sourire, le destin les rattrape et leurs pires cauchemars deviennent réalité… Un happy end est-il possible pour Grey et Ana ?

Tome 4 : Grey

Christian Grey contrôle tous les aspects de sa vie : son monde est ordonné, organisé et désespérément vide, jusqu’au jour où Anastasia Steele tombe la tête la première dans son bureau. Il tente de l’oublier, mais il est emporté dans un tourbillon d’émotions qui le dépassent. À l’inverse des autres femmes, Ana l’ingénue semble lire en lui à livre ouvert, et deviner un cœur d’homme blessé derrière l’apparence glacée du magnat des affaires. Ana pourra-t-elle effacer les horreurs que Christian a connues dans son enfance et qui ne cessent de le tourmenter ? Ou est-ce que la face sombre de la sexualité de Christian, son goût exacerbé du pouvoir et le peu d’estime de soi qui le consument auront raison des sentiments de la jeune femme ?


                                                                  ✶✶✶☆☆

50 nuances de Grey

Cette chronique a vraiment tardé à venir. Je dois dire que j’ai lu les trois premiers tomes avant de créer ce blog donc je ne pensais pas en faire une chronique mais ma collègue m’a prêté la version de Christian donc je me suis dit c’est maintenant où jamais. Au final j’ai bien aimé l’intrigue même si l’histoire de base ne m’inspirait pas. Soyons honnêtes, à moins d’être abonné aux livres érotiques ce n’est pas tellement le genre de synopsis qui donne envie de lire le bouquin. Si je me suis finalement lancé c’est grâce aux bonnes critiques et à tout le battage médiatique autour. En revanche si vous êtes vite mal à l’aise avec les scènes érotiques passé votre chemin, la saga en y est rempli. Au début j’avais l’impression que c’était gratuit, que c’était juste pour remplir un trou dans le bouquin, mais au fil des pages on se rend compte que chaque relation sexuelle entre Ana & Christian permettent de découvrir l’évolution de leur relation, mais surtout de comprendre le mal-être dont souffre Christian.

Ana. Reste avec moi. Tu es à moi. Je t’aime aussi.

Anastasia  est le stéréotype de la jeune-fille naïve des romances. Elle est jeune, innocente, rêveuse et romantique. Mais au fur à mesure elle va se montrer audacieuse et pleine d’assurance avec son Cinquante Nuances. Même si personnellement, je n’aurai pas accepté tout ce qu’elle subi pour Christian, je dois avouer qu’elle et moi on se ressemble beaucoup. Du coup je l’ai vraiment trouvé attachanteChristian est un personnage assez énigmatique. Il est difficile de savoir ce qu’il pense.  Il est clair qu’il ne veut pas se souvenir de son passé afin de ne pas se torturer l’esprit encore et encore, et il préfère se dire qu’il est un monstre de toute façon. Car le passé de ce charmant Grey est dur et compliqué. Son côté autoritaire est très étouffant mais il faut se souvenir que Christian Grey est un homme qui n’ a connu que la soumission et la domination. J’ai ressenti de l’angoisse, de la peine et en même temps de l’ empathie avec Christian Grey. Il est touchant, attachant et terriblement excitant mais le maniaque du contrôle qu’est Christian Grey a des faiblesses, alors qu’il laisse paraître un homme dur et sur de lui, au fond il est fragile.  Leur passion et leur amour vont devenir de plus en plus forts et cela fait vraiment plaisir à voir. Les petits gestes d’affection de tous les jours, leurs réveils ensemble, leurs repas, leurs étreintes, m’ont fait fondre complètement. Leur amour est toujours autant fusionnel, passionné, et cela en est bouleversant. 

Je sais au plus profond de moi que je serai toujours à lui et qu’il sera toujours à moi. Nous sommes allés si loin tous les deux. Nous avons encore du chemin à parcourir, certes, mais nous sommes faits l’un pour l’autre. Il devait en être ainsi.

Concernant les autres personnages, j’ai beaucoup aimé le Dr Flynn. Ce personnage a du potentiel et il ouvre les yeux à Ana. La famille de Christian me plait aussi beaucoup même si j’aimerais bien en savoir un peu plus sur eux. Il en est de même pour les amis d’Ana, notamment Kate et Ethan. J’ai beaucoup apprécié Taylor qui est toujours là, silencieux, au courant de tout. Mrs Robinson m’a dégoûtée et je suis ravie de la tournure que prennent les choses avec elle. 

E.L. James ose, avec des situations cocasses et un langage cru, mais… tout ça devient vite répétitif et la fin m’a semblé assez indigeste à force. Je crois que j’ai fait une overdose de sexe. Néanmoins cette romance entre Anastasia Steele et Christian Grey est toujours remplie de rebondissements. L’intrigue, assez mystérieuse et quelque peu angoissante, donne un peu de piment à la romance de Ana et Christian et c’est ce qui m’a fait adhéré. Les passages emailés sont très savoureux et je trouve que c’est une très bonne idée de les distiller comme ça tout au long des romans. 

– Ce qui me manque, c’est de ne pas pouvoir tout contrôler, surtout quand ma femme prend sur elle de risquer sa vie…Mais c’est comme ça que j’ai su.
– Su quoi?
– Que tu m’aimais.
Je fronce les sourcils.
– Comment ça?
– Parce que tu as risqué ta vie… pour ma sœur… pour ma famille… pour moi.

En résumé, heureusement qu’il y avait une histoire derrière toutes ces scènes de sexe. J’ai pris plaisir dans ma lecture mais ces romans ne resteront pas dans les annales.

50 nuances de grey.gif

Publicités