Très intriguée par ce résumé et la jolie couverture qui représente très bien notre héroïne, je me suis lancée avec enthousiasme dans cette lecture. J’en ressors agréablement surprise par cette petite romance Young adult qui ne ressemble pas à toutes les autres même si l’intrigue est cousue de fil blanc et que dès les premières pages, on comprend comment tout ceci se terminera.

Il y avait quelque chose en lui qui m’attirait et le laissait à nu, révélant mes pensées, mes rêves, mes faiblesses. Mais il y avait plus que ça. C’était comme si un lien invisible nous unissait, malgré nos différences. Je le sentais. Il y avait du bon en lui, mélangé au mauvais. L’ombre était là, je le savais, mais c’était le bon que je choisissais de voir. Et je ne voulais pas l’abandonner. 

J’ai adoré Jane, cette jeune fille qui est traumatisé d’avoir assisté à la mort de son père.  Une jeune fille qui osera tout confier à sa mère mais sera incapable de dire un mot sur la tombe de son père, ou même de s’y rendre tant elle est frappé par la culpabilité. Petit à petit en découvrant le crime, on va mieux comprendre ce sentiment mais en même temps on va tellement la plaindre. Parce que Jane ne se souvient pas de tout et lorsque ce sera le cas, tout sera terminé. Cependant elle s’efforce de passer au dessus de sa peine et du choc pour poursuivre sa vie du mieux qu’elle peut. C’est sa fragilité qui m’a touché. Ce qu’elle a perdu ce n’est pas seulement son père, pas seulement son innocence, c’est surtout la confiance qu’elle portait à tous les gens de cette petite ville qu’elle a perdu. Mais elle ne va pas se laisser abattre et va prendre en audace et confiance en elle tout au long du récit. Elle va passer de la gentille Jane, lycéenne serviable et aimable en tout point, à une Jane plus forte, capable de faire souffrir et de rendre coup pour coup, capable de créer le désir chez un homme et de s’en servir. Le personnage d’Handel est vraiment intéressant et on le voit changer petit à petit. Il est complexe et mystérieux. J’aurais aimé découvrir ses pensées, sa vie plus en détail. Je pense que j’aurais encore plus accroché à l’histoire si ça avait été le cas. Je me suis doutée de son côté sombre depuis les premières lignes mais je n’ai pas pu m’empêcher d’espérer me tromper parce qu’il était si doux avec Jane. J’ai vraiment trouvé leur histoire et leur comportement trop mignon même si tout s’est fait un peu trop rapidement. Le petit détail qui m’a profondément énervé ? La présence d’un petit triangle amoureux, qui pour le coup n’avait à mes yeux aucun intérêt. Jane et Handel forme un duo intense mais un secret important plane au dessus de leur histoire et risque de tout détruire.

Et ton père, à son plus grand étonnement, est devenu fan de Miss Austen. Et il m’a confié un jour que si nous avions une fille, nous l’appellerions Jane, parce que les petites filles devraient venir au monde avec un prénom qui les destine à laisser une empreinte sur le monde.

La plume de Donna Freitas est très agréable. Ici l’amitié est à l’honneur avec cette bande de filles : Jane, notre héroïne plutôt simple, Bridget, l’incorrigible romantique de la bande, Tammy, l’autoritaire sarcastique et enfin Michaela qui nous apparaît parfois plutôt sombre.  Toutes sont là pour Jane et s’inquiètent pour elle après le drame. Mais plus qu’une histoire d’amour compliquée, ou qu’une histoire de copines qui passent leurs journées sur la plage à parler de garçon, c’est une histoire de pardon, de recul. Jusqu’à la toute dernière page je voulais savoir ce qui allait se passer. Et cette fin… des plus frustrante. J’étais vraiment sous le choc, même si je me doutais de cette éventualité. Et puis, une fin ouverte est pour moi horrible.. j’aurais tellement aimé avoir un chapitre en plus, un épilogue, pour connaître vraiment la fin.

En bref, si de prime abord l’histoire d’Avec ou sans toi apparaît plutôt légère et simple, elle permet cependant d’aborder de nombreux thèmes comme la culpabilité, le deuil, le premier amour, les premiers émois, l’amitié, les relations parents-enfants. Une romance Young Adult à lire en se prélassant sur le plage.

Publicités