pll 5

Après 7 saisons et 160 épisodes, Pretty Little Liars vient de tirer sa révérence aux États-Unis ce 27 Juin 2017, avec un double épisode final d’1h30. Après 7 ans de suspense, de mystères, d’intrigues sans queue ni tête et de révélations complètement WTF, mes attentes étaient extrêmement élevées pour ce dernier épisode vu le nombre de réponses qui restaient encore en suspens. Revenons sur ce Teen Drama qui a déçu beaucoup de personnes en cours de route, dont moi. Attention spoilers !

Un an après la mystérieuse disparition d’Alison, la reine du lycée, ses quatre amies Aria, Hanna, Spencer, et Emily commencent à recevoir des messages, signés « A. », concernant des secrets que seule Alison connaissait. Paniquées, les quatre amies s’inquiètent. Elles vont devoir découvrir qui est derrière tout ça tout en menant leur vie chacune de leur côté.

Pretty Little Liars c’est un mélange subtil entre Gossip Girl et Desperate Housewives. La série ne présageait rien d’innovant mais après quelques épisodes, on se laisse prendre dans les intrigues. Cela devient une véritable obsession de découvrir qui est A- et par conséquent, de connaitre les mystères qui planent sur la mort d’Ali. Aria, Hanna, Emily et Spencer arrivent à nous captiver, au-delà de leurs rôles stéréotypés et de leurs looks glamour. Elles sont plus que jamais déterminées à résoudre la vérité au prix de sacrifices ou de mensonges qui causeront leur perte, jusqu’à détruire leurs relations… Malheureusement la série s’essouffle dès la saison 3 et les scénaristes se jouent de nous, si bien qu’on tourne en rond. On divague vers un scénario qui perd de sa crédibilité. Quasiment chaque personnage a un rapport avec « A-« , est en manigance contre les filles ou est même susceptible d’être A- ! Et pourtant la déception a été grande lors de la découverte des personnes impliquées. 

pll 2

Et finalement, nous avons eu droit à un dernier tour de piste tiré par les cheveux (comme toujours avec Pretty Little Liars) mais globalement réussi, qui est parvenu à multipilier les twists et les moments choc, et à allier tension et émotion.  Sans oublier de mettre un point final au grand mystère des 30 derniers épisodes en date. Après avoir découvert, dans l’épisode précédent, que Mona avait tué Charlotte, la grosse question était de savoir qui était véritablement A.D. ? Et là, le final, qui commence par un petit bond dans le temps, a le mérite de nous fournir une histoire assez cohérente. 

Les 5 moments les plus WTF du series finale :

  • A.D. est la jumelle de Spencer.

pll.jpg

On a beaucoup vu double dans ce dernier épisode de Pretty Little Liars, en commençant par le fait qu’Alison a accouché de jumelles, Grace et Lily. C’est certainement un indice pour ce qui arrive ensuite, puisqu’on découvre qu’A.D. n’est autre qu’Alex Drake, la jumelle de Spencer ! Si on s’y attendait un peu, la scène dans laquelle on en a enfin la preuve nous a laissé sous le choc et certains d’entre nous ont peut-être même crié à leur télé. Si toute cette histoire de jumelles n’a pas toujours beaucoup de sens et qu’on aurait préféré qu’A.D. soit quelqu’un qu’on connaissait déjà, on reconnait que la scène de la révélation était bien jouée de la part la série.

  • Wren est le père des jumelles d’Emison et s’est transformé en pendentif.

pll 3.jpg

La seconde révélation, beaucoup moins attendue concerne le père des jumelles Grace et Lily qui s’avère être Wren ! Ce dernier a eu une relation plutôt tumultueuse avec Alex Drake et d’ailleurs, c’est un peu de sa faute si les filles ont été torturées et harcelées par A.D. puisque c’est lui qui a présenté Alex à Charlotte. Wren était vraiment amoureux d’Alex et c’est ce qui a causé sa perte. Puisqu’en plus de lui avoir volé son sperme pour fertiliser les ovules d’Emily, Alex l’a tué car elle ne voulait pas rompre avec lui. Et maintenant elle le porte autour de son cou… Talk about crazy.

  • La scène de fin de Mona.

pll 4

Alors qu’on pense que Mary et Alex Drake vont croupir en prison jusqu’à la fin de leurs jours, Mona a prévu autre chose pour elles. Quand Mona dit à la fin de l’épisode qu’elle a appelé la police, ce qu’elle veut dire par-là c’est qu’elle a appelé « sa propre police ». Pendant que les Liars reprennent le cours de leur vie, Mona a quant à elle repris le « jeu » et exerce sa vengeance ultime contre Mary et Alex dans une toute nouvelle maison de poupées personnalisée. Chassez le naturel il revient au galop !

  • Addison, la Alison 2.0..

pll 5.png

On a déjà eu un petit aperçu de cette fameuse Addison dans l’épisode 12 de la saison 7 de Pretty Little Liars, mais là c’est encore plus WTF. Sans parler du fait qu’Alison fait étudier le roman d’Ezra et Aria à des lycéens – pardon ? – Addison se permet des réflexions que même Alison n’aurait jamais osé faire. Et puis, qui est tellement en colère contre un prof qu’il lui remémore le moment où elle a été enterrée vivante ? Ou, qui se moque de sa prof aveugle ? Le personnage d’Addison est une véritable caricature et ne présente aucune once d’humanité, contrairement à Alison à l’époque. 

  • Jenna est prof.

pll 6.jpg

Si on vous parle d’une professeure aveugle plus haut c’est parce que, oui, Jenna aussi a été embauchée par Rosewood High pour éduquer les jeunes esprits. Si on comprend parfaitement qu’Emily soit la coach de l’équipe de natation, à quel moment un lycée décide-t-il d’embaucher Alison et Jenna, deux personnes réputées pour avoir harcelé et mis en danger la vie d’autrui ? Il n’y a pas à dire, les scénaristes font vraiment tout comme ça les arrange dans cette série. Et on leur pardonne juste pour ce beau moment où Jenna remet Addison, la peste, à sa place. 

pll 2.jpg

À force de nous embrouiller, I. Marlene King a quand même réussi l’exploit de proposer un season finale cohérent alors que beaucoup d’énigmes restent non résolues, tant notre mémoire sur sept ans nous joue des tours. Mais quand même, la showrunneuse nous a fait tout un flan avec l’inspecteur Tanner, Melissa, Jason, le NAT Club, Paige et autres petits sbires d’A et A.D. pour finalement les laisser totalement de côté. Puis Lucas, l’éternel outsider, qui était pourtant ultra-pote avec Charles, devenu Charlotte, est complètement passé à la trappe. Reste alors Jenna, qui deviendrait presque sympathique à la fin.

Si les mystères entourant AD et la paternité des enfants d’Alison et Emily ont donc trouvé résolution au cours de ce final, on ne sait par contre toujours pas comment les mères d’Aria, Emily, Hanna, et Spencer sont sorties de la cave dans laquelle elles étaient enfermées durant le midseason finale de la saison 6. Mais au moins, on a eu droit à une référence plutôt très drôle à cette fameuse séquence, qui restera gravée dans l’histoire de la série. On a également bien ri devant le caméo de Marlene King, la créatrice du show, pendant le mariage d’Ezria

C’est donc avec ce final sobrement intitulé « Til DeAth Do Us PArt », qui est devenu l’épisode le plus tweeté de 2017, que Pretty Little Liars s’est enfin achevé. La série, qui a popularisé le live tweeting trend et qui peut se targuer d’avoir une fanbase solide, a malheureusement perdu de sa splendeur au fil des saisons. Pire qu’un plaisir coupable, le teen drama rentrait peu à peu dans la catégorie « hate-watching ». Il est donc enfin temps pour toute une génération d’adolescents de dire au revoir à nos jolies petites menteuses, entre soulagement et petite tristesse tout de même, sauf si I. Marlene King se lance dans son projet de spin-off. Par pitié, non.

Pll 2

  • En octobre 2006 est publié le premier livre de la saga Pretty Little Liars, écrit par Sara Shepard. Destiné aux jeunes adultes, l’ouvrage connaît un vrai succès. S’en est alors suivi la publication de 7 autres titres reprenant les péripéties de quatre jeunes filles dont le clan part en morceau après la disparition de leur reine. Pour écrire toutes ces histoires, Sara Shepard se serait inspiré des expériences qu’elle a vécu pendant son enfance à Philadelphia. Fan incontestable de Desperate Housewives, mais aussi de Souviens-toi… l’été dernier, elle a également voulu intégrer ces deux univers au sien. En octobre 2009, la chaîne câblée ABC Family a commencé à rechercher le casting parfait pour incarner les personnages peints par l’auteur. Puis en janvier 2010, elle officialisait l’achat de la série.
  • Dans la première version du pilote de la série, ce n’est pas Chad Lowe qui interprétait le personnage du père d’Aria mais Alexis Denisof (Angel). La raison de ce changement n’a pas été dévoilée.
  • Alors que Troian Bellisario (Spencer) avait 24 ans au moment de tourner le pilote de Pretty Little Liars, Sasha Pieterse, elle, avait seulement 13 ans au moment de passer le casting pour le rôle d’Alison. Et malgré tout, la série a réussi à nous faire croire qu’elle avait 16 ans, comme son personnage !
  • S’il y a bien une chose que les fans de Pretty Little Liars n’oublieront pas, c’est le générique entêtant de la série ! Ce qu’on sait moins, c’est que c’est Ashley Benson, l’interprète d’Hanna, qui a suggéré à la production de choisir « Secret » du groupe The Pierces comme chanson du générique. 
  • Au moment de chercher les actrices parfaites pour incarner Aria, Hanna, Spencer, Emily, et Alison, la production a offert l’un des rôles principaux à Ashley Tisdale, alias Sharpay dans High School Musical. Mais la comédienne a préféré rejoindre la série Hellcats… qui a été annulée par la CW après une seule saison. Un bien mauvais choix !
  • Dans les romans de Sara Shepard dont est inspirée la série, Toby est un personnage assez mineur de l’intrigue puisqu’il se suicide dès le second tome ! Comme l’a révélé Troian Bellisario à Cosmo, les scénaristes ont donc hésité à réserver le même sort à Toby dans la série dès la première saison, mais les téléspectateurs ont tellement aimé Keegan Allen que la production a finalement décidé de l’épargner. Les fans de Spoby en sont les premiers heureux !
  • Après avoir incarné une adolescente en 1994 dans Angela, 15 ans, puis la tueuse Kendra dans 3 épisodes de Buffy en 1997, Bianca Lawson, également vue en étudiante dans Dawson ou La vie secrète d’un ado ordinaire, a décroché en 2009, à l’âge de 30 ans, le rôle de Maya dans Pretty Little Liars. Un personnage censé avoir 16 ans ! Mais il faut bien avouer que Bianca Lawson, aujourd’hui âgée de 38 ans, ne fait pas du tout son âge !
  • Pas facile à repérer puisque la plupart des fans ne connaissent pas son visage, mais Sara Shepard, la romancière à qui l’on doit les romans dont est adaptée la série, apparaît dans l’épisode 7 de la première saison, « The Homecoming Hangover », sous les traits d’une enseignante suppléante assignée au lycée de Rosewood.
  • Les vues aériennes et autres plans des rues de Rosewood, la ville dans laquelle se déroule l’action de Pretty Little Liars, vous disent quelque chose ? C’est normal puisque la série est tournée dans la même partie des studios Warner que Gilmore Girls à l’époque de sa diffusion. Les scènes se déroulant au Grill, où se retrouvaient les liars au début de la série, ont notamment été filmées dans le même décor que celui ayant abrité le Luke’s Diner de Gilmore Girls. Tout s’explique !
  • Quel lien entre Pretty Little Liars et Newport Beach, diffusée entre 2003 et 2007 sur la Fox aux États-Unis ? Eh bien Lucy Hale, Ashley Benson et Janel Parrish sont toutes les trois apparues dans des épisodes de Newport Beach et ont donc eu la chance de cotoyer Seth Cohen et Ryan Atwood. Et pour l’anecdote, Benson et Parrish jouent d’ailleurs dans le même épisode, « The Summer Bummer ».

Pretty Little Liars 2

Ma note : 14/20

Publicités