Cherche jeune femme avisée [Sophie Jomain].

cherche jeune femme aviséeQuand il voit débarquer dans son cabinet la ravissante, mais ô combien extravagante Gabrielle Géris, Adrien de Bérail est loin d’imaginer qu’il se laissera convaincre de l’embaucher comme baby-sitter. Veuf et très accaparé par son métier d’avocat, il lui faut de toute urgence une personne capable de prendre soin de ses deux chérubins, Paul et Sophie, tout juste âgés de neuf ans. C’est donc en dépit de ce que lui crie la raison qu’il accepte sa folle candidature. Une personnalité audacieuse et un toupet incroyable pour un petit mètre soixante sur talons… Qui sait ? La jeune femme pourrait bien se révéler être la perle rare…


✶✶✶✶☆

J’ai passé un excellent moment de lecture. C’est drôle, frais et pétillant. C’est vraiment un roman qui vaut le détour par des personnages attachants, une histoire profonde et bien ficelé mais surtout la magnifique écriture de Sophie Jomain que je découvre. Attention coup de cœur ! ❤

Monsieur de Bérail, commença-t-elle. Je vais tâcher de vous répondre sans vous manquer de respect, mais il me semble qu’en termes de savoir-vivre, nous avons tous nos failles. La vôtre est indéniablement de ne donner le bénéfice du doute à personne, d’accuser pour gagner. Défaut professionnel, me direz-vous. Il n’empêche que c’est pour le moins désagréable. Je n’ai pas demandé à Martin de me rendre visite, je ne lui ai même jamais laissé entendre que c’était possible. Il est venu de son propre chef. Par ailleurs, je n’ai pas emmené Sophie chez lui, mais dans mon appartement que je sous-loue à Martin.
– Qui est votre petit ami, précisa-t-il sèchement. Sachez que j’apprécie très moyennement que mes employés roucoulent dans ma maison.
– Je n’ai pas roucoulé dans votre maison, s’insurgea-t-elle. Et ce n’est pas mon petit ami. 

Gabrielle a perdu son travail d’archéologue et toute crédibilité dans son milieu suite aux magouilles illégales de son ancien petit ami Martin. Lors d’un entretien pour un nouveau job mêlé à une sombre histoire de sauvetage de pigeon, la jeune femme se retrouvera mystérieusement avec un nouveau travail, celui de nourrice. Nourrice pour les deux jumeaux d’Adrien de Bérail, un veuf bougon qui a bien du mal à gérer sa vie. 

Gabbi est très souvent trop gentille, parfois naïve, souvent marrante. Elle a la répartie bien sentie dans la plupart des situations et ne se retrouve que rarement avec le bec cloué.   C’est une jeune fille irrésistible avec un cœur en or, excentrique, pétillante, audacieuse, curieuse, entêtée, spontanée, naturelle avec un culot extraordinaire mais aussi une grande vulnérabilité. Elle a un caractère bien trempé et ne se laisse surtout pas marcher sur les pieds. C’est un vrai rayon de soleil. Elle est unique et je l’ai vraiment adoré. Adrien lui est hautain, entêté, intransigeant, sévère et colérique, prompt à s’emporter rapidement sans réfléchir. Ses changements d’humeur et ses transformations sous l’effet de la colère sont assez impressionnants. Il a peur de perdre ses enfants et fait tout pour qu’ils soient en sécurité, ce qui est tout à fait compréhensible au vu des antécédents, mais du coup il perd le plus important de vue et ne veux pas écouter les avis de ses proches. Mais je ne lui jetterai pas la pierre parce qu’au fond c’est un homme blessé par le passé et il cache ses vraies sentiments sous une grosse carapace. Et puis, il sait être charmant, généreux et attentionné quand il veut. J’ai vraiment apprécié les moments où il se livre, où il parle à cœur ouvert. La relation qu’ils entretiennent de prime est loin d’être de tout repos, mais ils sont inextricablement attiré l’un envers l’autre même s’ils ne veulent pas l’admettre au départ. Tout au long de ma lecture j’ai été conquise par ces deux là. Ils ont tous les deux un vrai petit caractère de cochon et dès le début les joutes verbales entre eux sont explosives.C’est plutôt intense et électrique mais toujours en finesse et avec classe.

Oui Gabrielle est partie avec quelque chose qui m’appartient, je voudrais le récupérer au plus vite. Élisabeth serra si fort le combiné qu’elle s’en fit mal aux doigts.Il ne pensait pas qu’elle lui aurait volé quelque chose,quand même ? C’est donc se façon un peu sèche qu’elle lui demanda: 
-De quoi s’agit-il, monsieur de Berail ?
-De mon coeur,madame, de mon coeur…

Paul et Sophie sont deux enfants pleins de vie qui ont perdu leur mère quand ils étaient encore bébé. Ils n’ont vraiment pas été épargné par les événements depuis et c’est très dur pour eux. Dès que Gabbi fait irruption dans leur monotonie, on les voit se métamorphoser petit à petit et ils en viennent à espérer que les choses finiront par changer grâce ou à cause d’elle. Ils sont très courageux. Derrière leur façade de petits chérubins se cachent des petits amoursPour ce qui est de Martin, ce personnage m’a angoissé mais à un point.. Bon d’accord il a une excuse mais de là à ruiner la vite de Gabbi.. C’est abusé et honteux. Heureusement qu’il essai de se racheter par la suite. Puis il y a Rosa-Louise & André, respectivement gouvernante et jardinier, mais considérés par Adrien un peu comme ses parents. Ils sont serviables, gentils, rusés et touchants. Et Jane on en parle ? Pas la peine puisqu’elle a un tome qui lui est concerné et que j’appréhende à découvrir.

Sophie Jomain nous envoûte par sa plume et son talent. Ses personnages sont réalistes et bien aboutis. L’histoire est prenante. Les chapitres s’enchaînent mais ne se ressemblent pas. On se retrouve embarqué dans une histoire touchante traitant des thèmes difficiles comme la maladie et la perte d’un être cher. Entre jalousie, tension, complicité et conflit, les personnages passent par toutes les émotions possibles et imaginables. On les quitte le sourire aux lèvres, ravis d’avoir passé ces moments avec eux, à rire, sourire, espérer et pleurer et croire que certaines choses sont possibles malgré tout.

– Assez parlé. Tes lèvres sont certes magnifiques quand elles bougent, et ce que tu as à dire est sûrement très intéressant, mais j’ai le regret de t’apprendre que je suis un piètre gentleman. Tout de suite, je me fous de ce que tu penses. J’ai assez attendu.
Et il l’embrassa.

En bref, j’ai passé un excellent moment avec cette lecture. C’est frais, légers, divertissant, pétillant, plein d’humour et qui vous transportera à dos de pigeon dans le monde de Gabbi. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :